Actualités FAQ Modes de paiement Contactez-nous ! Commande groupée

Au vu des tensions actuelles importantes sur la disponibilité des produits, nos délais peuvent être rallongés. Nous nous excusons pour la gêne occasionnée et nous vous remercions pour votre compréhension.

Le prix du GNR diminue de 30 centimes

La remise sur le prix des carburants passe de 18 à 30 centimes le litre.

La remise gouvernementale sur le prix des carburants qui était de 18 centimes depuis le mois d’avril dernier vient d’être revue à la hausse ce 1er septembre. Elle s’élève désormais à 30 centimes et durera jusqu’au 31 octobre. Nous en profitons pour vous rappeler que le fioul domestique n’est toutefois pas concerné par cette aide, bien qu’une autre mesure soit en préparation pour l’automne. Dans cet article, nous revenons sur tout ce qu’il y a à savoir.

 

Qui peut bénéficier de cette remise ?

La règle en la matière est plutôt simple : tout le monde peut prétendre à cette aide, que vous soyez un particulier ou un professionnel. Il n’y a pas non de plus de conditions de revenus particulières. La remise est déjà intégrée dans les stations-service ainsi que sur notre site internet.

 

Quels carburants sont concernés ?

Là aussi c’est très simple. Absolument tous les carburants sont remisés, qu’il s’agisse de l’essence, du gazole ou encore les moins traditionnels comme :

  • Le GNR
  • Le gazole pêche
  • Le GPL
  • Le GNV sous forme GNC ou GNL

Toutefois, comme nous vous l’indiquions en introduction, le fioul n’étant pas un carburant il ne fait pas partie de la liste. Malgré tout, dans le cadre de ses mesures « anti inflation », l’Etat a débloqué la somme de 230 millions d’euros afin de venir en aide aux français qui se chauffent avec ce combustible d’ici cet automne. Il n’y a cependant pas plus de détails à l’heure actuelle.

 

Pour combien de temps ?

La remise de 18 centimes par litre est donc passée à 30 centimes depuis le 1er septembre partout sur le territoire français et s’étalera ainsi jusqu’au 31 octobre. Après cette date, celle-ci repassera à 10 centimes sur les mois de novembre et décembre.

 

Le but de cette aide

Il n’a échappé à personne que les prix en général avaient fortement augmenté depuis le début du conflit en Ukraine, y compris ceux du carburant. On ne reviendra pas sur tous les tenants et aboutissants de la situation mais pour résumer : l’offre s’est effondrée, entrainant les prix à la hausse par la simple mécanique de l’offre et de la demande.

Pour essayer de faire face à cette crise et permettre de réduire les effets de l’inflation au quotidien, le gouvernement a donc annoncé une série de mesures dont celle sur les prix des carburants fait partie.

Meilleur prix par rapport au prix moyen national de vente TTC, publié par la Direction Générale de l’Energie et du Climat (DGEC), en zones de livraison conventionnelles, hors zones d’altitude et pour des conditions de livraisons normales (tranche de livraisons entre 2000 et 4999 litres).